Notre Histoire

L'histoire d'Eukarÿs est étroitement liée à C3P3 - Notre technologie d'expression développée exnihilo.

C3P3 est le tout premier système d’expression eucaryote artificiel non viral, qui synthétise de manière autonome et à haut rendement le ou les ARN messager (s) d’intérêt (ARNm) dans le cytoplasme de la cellule hôte, ce qui entraîne une production élevée de la ou des protéines cibles.

 

Jusqu’à la fin des années 2000, le développement d’un système d’expression artificiel eucaryote était virtuellement impossible en raison de la complexité étonnante des modifications post-transcriptionnelles de l’ARNm eucaryote.

L’émergence de la biologie synthétique durant la dernière décennie a été déterminante, permettant la construction du système d’expression C3P3 (acronyme anglais de « cytoplasmic capping capping prone phage polymerase »).

 

Le développement de la première génération de C3P3 (C3P3-G1) s’est achevé début 2016 avec d’excellentes performances de matrices d’ADN dépourvues en dinucléotides CpG, qui sont préférentiellement utilisées pour la thérapie génique synthétique, une nouvelle approche thérapeutique conçue comme sûre, efficace et utilisable pour la plupart des maladies humaines.

Eukarÿs finalise actuellement la troisième génération de son système C3P3 (C3P3-G3) avec une complexité et des performances bien supérieures à celles du prototype initial. C3P3-G3 est utilisé à la fois pour la thérapie de synthèse et les outils de bioproduction.

Aujourd’hui, Eukarÿs est une société de biotechnologie au stade préclinique qui développe un portefeuille de traitements de thérapie génique de synthèse pour les maladies du foie. La thérapie génique synthétique est une approche thérapeutique radicalement nouvelle qui exploite le système C3P3 et est conçue pour être sûre et efficace pour le traitement de maladies monogéniques rares ou de troubles complexes multifactoriels fréquents. Le prototype avancé d’EUK-LPR, notre premier traitement de thérapie génique synthétique, a démontré d’excellentes performances dans des modèles animaux. D’autres programmes thérapeutiques seront lancés en 2019.

Demain, Eukarÿs étendra son approche de thérapie génique de synthèse à d’autres domaines thérapeutiques en tirant parti de sa nature générique. Les domaines thérapeutiques qui seront adressés seront les maladies associées à un déficit en protéines sécrétées et le domaine de l’immuno-oncologie.

Outre son développement thérapeutique, Eukarÿs développe des outils pour la bioproduction de virus et de protéines, qui exploitent également le système d’expression artificielle C3P3. Ces outils ont déjà montré d’excellentes performances pour la bioproduction de virus et de protéines. Ces outils seront disponibles mi-2019 à des fins de recherche.